L’art néolithique ou comment améliorer l’esthétique de outils manuels


L’art néolithique s’exprime par plusieurs variantes dont les décorations des objets pratiques  au quotidien jusqu’à l’exécution  de sculptures et des œuvres rupestres.

sculptures.jpg

Aussi, l’art néolithique se présente différemment d’une région à une autre. Par exemple l’art figuratif de l’Europe est plus imagé et moins réaliste. Tandis que l’art animalier ou l’art néolithique du Sahara Paléolithique est plus réaliste avec des figures anthropomorphes.

Qu’était l’art néolithique ? Est-il encore d’actualité ?

L’art néolithique  est déterminé par l’invention de la pierre polie et prend des différentes formes s’agissant des sculptures et de la céramique qui caractérisent notamment les artistes néolithiques. A noter que le domaine de la céramique a toujours existé, mais durant la période néolithique, des perfectionnements ont été travaillés par les artistes. Ces derniers ont conçu des nouveaux éléments cérémonials et ornementaux. Ils n’ont pas minimisé l’art mobilier qui consiste en des poteries de diverses formes et en des objets utilitaires. Outre la céramique, la sculpture est mise en vogue par la culture néolithique, surtout dans la partie orientale de l’Europe.

art-neolitique.jpg

Des figurines en pierre cuite représentaient des femmes et une hypothétique « Deesse Mère » marquant la fertilité. Les parures telles que bracelets de schiste ou des perles de collier en pierre, en coquille, en os, etc. ou des pendentifs en canines animales, toutes avec des motifs abstraits, appartiennent également à l’art néolithique. Ce n’était  qu’à la fin de cette période néolithique qu’apparaissaient les objets ornementaux en cuivre natif martelé. A noter que la période néolithique  du Proche Orient a commencé vers 9000 ans avant JC.

L’art néolithique du Sahara, une beauté sans pareil

Les peintures rupestres des gravures, les objets utilisés dans la vie quotidienne fabriqués avec des silex polis, comme des couteaux, des outils de chasse, etc. marquent l’existence de plusieurs activités humaines qui ont été supportées par l’art néolithique au Sahara. En outre, les peintures néolithiques au Sahara ont affiché une beauté sans pareil, avec des champignons hallucinogènes comme matières de base. Les pierres dressées de taille minuscule, appelées bétyles couvertes de tissus par les touaregs incarnaient des gens médusés par les divinités. Et des statuettes en roche dures sont parfois zoomorphes  ou anthropomorphes et font de Sahara une banque de richesse néolithique.